Jambonews FR - Restons informés

Dénouement tragique pour la jeune rwandaise disparue en Belgique

Dénouement tragique pour la jeune rwandaise disparue en Belgique
Diane Uwacu et Aimé N., lors de leur mariage.

Les 28 et 30 avril 2013, deux jeunes rwandais,  Toni Niyonkuru, un jeune rwandais de 20 ans habitant au Havre et Diane Uwacu Mirimo, une jeune rwandaise de 30 ans habitant à Liège étaient portés disparus respectivement en France et en Belgique.  

Diane Uwacu

Diane Uwacu et Aimé N., lors de leur mariage.


Ce mardi 11 juin, on apprenait que le corps de Diane avait été retrouvé, c’est son mari qui l’a montré aux enquêteurs après avoir avoué, la veille, le meurtre de cette dernière.
Le drame est survenu le mardi 30 avril. Ce jour-là, les voisins d’Aimé N. et de Diane Uwacu avaient observé des mouvements suspects au départ de la maison du couple. Aimé était sorti de la maison  en portant un sac en plastique noir, pourtant non utilisable à Liège.  Le sac était très lourd et le jeune homme  avait du mal à le porter. Il l’a alors placé dans la voiture, et s’en est allé. Depuis son retour, les voisins n’avaient plus revu ni Diane, ni la voiture.
Ce n’est que le 8 mai, soit plus d’une semaine après la disparition de Diane, que ce dernier a alerté la police de la disparition de sa femme. Quelques jours plus tard, aux alentours du 12 mai, il appelait les pompiers de Liège, en se faisant passer pour une personne tierce, voulant réclamer une rançon de 50 000 euros en échange de la jeune femme. L’appel fut enregistré par les pompiers et transmis à la police. Plusieurs proches d’Aimé, interrogés par la police dans le cadre de l’enquête, ont  formellement reconnu la voix d’Aimé sur les enregistrements, bien qu’il ait maladroitement tenté de la dissimuler. La police a ensuite remonté la piste du GSM qui avait été utilisé pour passer le coup de fil, qui s’est trouvé être un GSM appartenant à Aimé N.
Le 13 mai, Aimé N. était arrêté et finira, près d’un mois plus tard, par avouer le meurtre de sa femme. Il avait entre-temps continué à nier les faits.
Le couple s’était marié au mois de décembre 2010 et à priori, rien ne laissait présager d’un tel drame, des proches les décrivant comme un jeune couple « normal ».
Jusqu’à présent, les circonstances exactes du meurtre ne sont pas encore connues, ni les motifs ayant poussé Aimé N à commettre cet acte odieux, même si ce dernier a confié à un proche , que leur dernière dispute, le jour du drame, avait concerné des soucis financiers et notamment une nouvelle voiture qu’Aimé avait déclassée quelques semaines avant.
Le corps de Diane devrait être rapatrié au Rwanda à la demande de la famille. Une messe devrait au préalable être célébrée à Liège afin de permettre aux proches de Diane ainsi qu’à toutes les personnes désirant l’accompagner une dernière fois de le faire.
Inquiétudes pour Toni
Disparu 2 jours plus tôt que Diane Uwacu, la famille reste sans nouvelles du jeune rwandais disparu au Havre (en France).
Le 28 mai, un corps en état de décomposition,  vêtu comme Toni,  a été repêché dans le port du Havre. Des sources policières du Havre, citées par 76 actu, un média local évoquent de « fortes présomptions qu’il s’agisse bien de Toni », mais l’identité doit encore être déterminée.
Les premières analyses n’ont pas révélé de traces de violences.
Des tests ADN ont été effectués sur le corps et les résultats ne devraient être connus que dans une dizaine de jours.
En attendant, même s’il est mince, un espoir de retrouver le jeune rwandais habitant au havre subsiste.
 
Ruhumuza Mbonyumutwa
Jambonews.net

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews