Jambonews FR - Restons informés

La Tanzanie expulse les Rwandais vivant illégalement sur son sol

La Tanzanie expulse les Rwandais vivant illégalement sur son sol

Depuis quelques jours la Tanzanie expulse les Rwandais qui vivent en situation irrégulière sur son sol. Ils sont plusieurs dizaines de milliers concernés par cette expulsion qui intervient en période tendue entre le Rwanda et la Tanzanie.

source: echos-grandslacs.info

source: echos-grandslacs.info


Le Président tanzanien, Jakaya Kikwete avait annoncé vouloir renvoyer les immigrés illégaux vivant en Tanzanie sous deux semaines à compter du 29 juillet. Selon les estimations, environ 10 000 rwandais seraient concernés par cette mesure.
D’après Jean-Claude Rwahama, responsable du ministère rwandais en charge des réfugiés, ils sont plus de 1900 rwandais qui résidaient en Tanzanie, à être rentrés précipitamment jusqu’à dimanche le 10 août.
Toujours selon ce responsable, le gouvernement aurait mis en place un centre de transit à Kirehe, situé à une dizaine de kms de la frontière tanzanienne, pour les accueillir. Les dernières nouvelles parvenues à Jambonews font état de plusieurs rwandais, qui auraient fui vers les pays voisins notamment l’Ouganda, car ils ne voulaient pas regagner le Rwanda, cela dans l’espoir de revenir peut-être un jour en Tanzanie quand la menace d’expulsion ne sera plus d’actualité. Selon Ignatius Bahizi, correspondant de la BBC en Ouganda, il y aurait plus de 400 Rwandais qui ont préféré aller demander l’asile en Ouganda.
Les Rwandais expulsés de la Tanzanie y vivaient depuis des années et beaucoup y sont nés. Certains de ceux qui sont rentrés volontairement et précipitamment la semaine dernière, affirment détenir les papiers en règles, mais ont préféré partir parce qu’ « ils ont eu peur de l’ultimatum (…), d’autres disent avoir été forcés à partir » a rapporté Jeune Afrique.

Expulsion en période tendue entre la Tanzanie et le Rwanda

Cette expulsion de rwandais résidant en Tanzanie, intervient dans une période où les relations entre Kigali et Dar Es Salaam sont au plus bas, même si ces derniers jours la ministre des affaires étrangères rwandaise a voulu calmer le jeu. Ainsi le 8 août 2013 Louise Mushikiwabo a déclaré que « la relation entre le Rwanda et la Tanzanie, ou avec n’importe lequel de ses voisins, est une relation que nous espérons être bonne. (…) Donc quelles que soient les tensions ou les différents aspects conflictuels entre nos deux pays, ils doivent être résolus. Il n’y a pas de question là dessus. ». Elle avait néanmoins tenu a rappeler que « n’importe qui, pensant qu’une force ayant commis le génocide au Rwanda est une force avec laquelle on peut parler, rencontrera la même réaction que celle que l’on a déjà vue de la part du Rwanda (…) Honnêtement, nous attendons de ceux – et pas seulement de nos voisins – qui comprennent ce que signifie un génocide, de comprendre que ceci est un affront pour nous tous. »
En effet, les relations entre les deux pays voisins sont tendues depuis la proposition faite par le Président tanzanien Jakaya Kikwete à Paul Kagame le 26 mai dernier -lors de l’ouverture du 21e sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba. Le premier avait suggéré au gouvernement rwandais- d’ouvrir un dialogue avec la rébellion des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDRL), « seule solution pour une paix globale et durable dans la Région des Grands Lacs d’Afrique et plus particulièrement au Rwanda et au Congo », selon le Président tanzanien.
Suite à la suggestion de dialogue de la Tanzanie, s’en est suivi une escalade d’échanges verbaux interposés entre les deux pays : la proposition du Président tanzanien est due à son « ignorance », avait réagi l’homme fort du Rwanda, Paul Kagame, à la proposition de son homologue tanzanien, et a menacé de « l’attendre quelque part au bon endroit et le frapper. ». Quant à la ministre des Affaires étrangères rwandaise, Louise Mushikiwabo elle a qualifié les propos de la Tanzanie d’« aberrants ».
« L’Etat tanzanien met en garde le Rwanda de ne pas rêver mener une incursion militaire sur son territoire, car dans ce cas de figure l’Etat Tanzanien usera de toutes ses forces pour remettre le Rwanda à sa place » avait déclaré à son tour le porte parole du ministère des affaires étrangères Tanzanien Mkumba Ally , dans un point de presse à Dar Es Salaam le 12 juillet dernier.
Ce climat de tension entre les deux pays expliquerait selon certains, l’expulsion des rwandais résidants en Tanzanie, car, si la Tanzanie a annoncé il y a trois semaines renvoyer tous les étrangers en situation irrégulière vivant sur son sol sans distinction, aucune information pour le moment ne fait état de l’expulsion de personnes ayant une autre nationalité, en particulier les Burundais et Congolais, nombreux à y vivre également.
Jean Mitari
Jambonews.net
http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130810162622/
http://www.rfi.fr/afrique/20130811-tanzanie-expulsions-immigres-illegaux-rwandais
 

Commentaires

commentaires


© 2019 Jambonews