Jambonews FR - Restons informés

Le Rwanda renforce sa présence militaire sur la frontière rwando-congolaise

Le Rwanda renforce sa présence militaire sur la frontière rwando-congolaise

Depuis les tirs d’obus à Gisenyi, des mouvements militaires discrets ont été signalés à l’extérieur de la ville.  Ainsi, des blindés, des hommes et du matériel militaire ont été aperçus en train de converger vers des positions à la frontière avec la RDC, selon les témoignages dont se fait écho AFP.

source: direct.cd

source: direct.cd


« J’ai vu cinq tanks et des armes lourdes transportées par de gros camions passer près de chez moi. J’habite au bord de la route », a expliqué Umulisa, habitante de Ruzini, à environ 15 km au nord de Gisenyi. « Je n’en avais jamais vu avant. Ils sont partis en direction de la frontière ».
Umulisa a également raconté que des chars sont également postés sur le mont Rubavu, une colline stratégique à  Gisenyi.  Une journaliste d’AFP a ce dimanche 1er septembre en effet  constaté un char de combat  qui stationnait sur la dite colline, le canon tourné vers le territoire congolais.
La ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo n’a pas commenté ce renforcement militaire. Cependant elle  a répété que Kigali était prêt à défendre ses citoyens et son territoire.
Pour rappel, selon la Mission des Nations Unies pour la stabilisation du Congo(MONUSCO), l’Organisation des Nations Unies(ONU) et le gouvernement congolais, il n’y a pas l’ombre d’un doute, les obus ayant touchés le territoire rwandais ces derniers jours  fauchant une femme rwandaise dans son champ, ont été tirés à partir des positions du M23 alors que selon Kinshasa d’autres auraient été lancés par l’armée rwandaise qui « tire délibérément sur son propre territoire dans un but de manipulation ». Le Rwanda pour sa part met les forces gouvernementales congolaises en cause.
L’ONU a par ailleurs déclaré avoir des « informations crédibles et cohérentes » sur un soutien de l’armée rwandaise aux rebelles du M23 dans les combats en cours.
Accusé depuis octobre 2012, le Rwanda continue à nier tout soutien aux rebelles du M23.
Laure Uwase
Jambonews.net

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews