Jambonews FR - Restons informés

Espagne – Rwanda: Théogène Rudasingwa comparaît devant le juge d’instruction espagnol

Espagne – Rwanda: Théogène Rudasingwa comparaît devant le juge d’instruction espagnol

Théogène Rudasingwa, l’ancien bras droit du Président rwandais, a déclaré ce 14 octobre 2013 via sa page Facebook avoir comparu devant le juge d’instruction espagnol Andreu Merelles.
rudasingwa« Aujourd’hui, le 14 octobre 2013, j’ai comparu devant le juge d’instruction espagnol Andreu Merelles afin de témoigner que le Président Paul Kagame est responsable de la mort de neuf citoyens espagnols », a posté Théogène Rudasingwa sur sa page Facebook.
Selon certaines sources parvenues à Jambonews, Rudasingwa retournera chez le juge ce 15 octobre.
Le juge d’instruction Andreu Merelles avait en février 2008  émis quarante mandats d’arrêt à l’encontre d’officiers supérieurs de l’armée rwandaise pour actes de génocide, crimes contre l’humanité, crimes de guerre et terrorisme commis au Rwanda et en République démocratique du Congo (RDC) entre le 1er octobre 1990 et 2002.
A l’origine des mandats d’arrêt, la mort de neuf ressortissants espagnols massacrés dans le nord du Rwanda en janvier 1997. Il existe aussi, selon la justice espagnole, suffisamment de preuves contre l’actuel Président rwandais Paul Kagame pour l’inculper pour crimes de guerre. Toutefois il ne peut être poursuivi en raison de l’immunité accordée aux chefs d’Etats.
Théogène Rudasingwa fut  Secrétaire général du Front patriotique rwandais (FPR) actuellement au pouvoir, puis ambassadeur du Rwanda aux Etats-Unis. Il fut également chef de cabinet de Kagame. Actuellement, il est le coordinateur du parti d’opposition Congrès national rwandais (RNC) qu’il a créé en exil en 2010 avec d’autres anciens compagnons d’armes du chef de l’Etat rwandais, dont, entre autres, l’ancien procureur général Gérald Gahima et l’ancien chef d’Etat-major le Général Kayumba Nyamwasa.
L’ancien chef d’Etat-major fait lui-même partie des personnes à l’encontre desquelles le juge d’instruction Andreu Merelles a émis des mandats en février 2008. A ce propos Kayumba Nyamwasa avait en juillet dernier déclaré à RFI : « en ce qui me concerne, oui, je suis prêt à rencontrer le juge espagnol. Je lui donnerai les preuves dont je dispose et je laverai mon nom. ».

Laure Uwase
Jambonews.net

Commentaires

commentaires


© 2019 Jambonews