Jambonews FR - Restons informés

Rwanda: Tuer Karegeya aurait été une fierté, selon Kagame

Rwanda: Tuer Karegeya aurait été une fierté, selon Kagame

A l’occasion du Rwanda Leaders Fellowship Prayer Breakfast (Petit déjeuner de prière pour la camaraderie des leaders du Rwanda) auquel Paul Kagame a assisté ce 12 janvier à Kigali, celui-ci en a profité pour commenter, pour la première fois, l’assassinat du colonel Patrick Karegeya, mort étranglé dans un hôtel de Johannesburg, la veille du Nouvel An.

Kagame

Source : Youtube.com


Paul Kagame est revenu sur le tweet du Premier ministre Pierre-Damien Habumuremyi où il disait que « trahir les gens et le pays qui ont fait de vous un homme doit toujours avoir des  conséquences sur vous ». Le Président, se mettant d’accord avec son Premier ministre, affirme à son tour que « celui qui fait du mal au Rwanda ne peut pas s’en sortir indemne » et il renchérit : « Dieu nous a donné des biens et nous a donné la force pour les protéger. » Allant plus loin dans ses menaces, Kagame assure que c’est une question de temps ; que tous ceux qui menacent son régime doivent s’attendre à des conséquences.
Rappelant qu’il n’est pas diplomate, il regrette que les officiels rwandais se soient empressés pour se justifier en disant que ce n’était pas le régime du FPR qui avait commandité l’assassinat de Karegeya. Le Président ajoute « qu’ils auraient dû être de ceux qui ont eliminé le défunt et ils ne devraient pas avoir honte pour cela (sic) » mais en être fiers. Jamais Kagame ne regrettera que les « ennemis » (du pays) soient massacrés, réitère le président à qui veut l’entendre.
Faisant référence aux occidentaux qui lui demandent des comptes, le président rwandais fait observer que pour défendre leurs pays ils font mille fois cela (assassiner NDLR). Et de conclure en disant que si les Rwandais estiment qu’ils ont commis une erreur en l’élisant à la tête du pays ils devront en supporter les conséquences, mais qu’il compte affronter les « ennemis » du Rwanda car il a signé et prêté serment pour cela.
James Kabarebe, Ministre de la défense, quant à lui a saisi l’occasion où il clôturait une cérémonie organisée à Rubavu (Nord du Rwanda) dans le cadre du controversé programme Ndi umunyarwanda pour s’adresser aux jeunes qui l’écoutaient : « Gardez-vous de ceux qui font du bruit à gauche à droite en disant qu’un tel a été étranglé au septième étage dans tel pays. Lorsqu’on choisit d’être un chien on meurt comme tel; ceux qui se chargent de la propreté nettoient ; ceux à qui cela arrive c’est ce qu’ils ont choisi, nous n’y pouvons rien et nous ne devons pas en rendre compte. »
 
Pacifique Habimana
Jambonews.net

 

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews