Jambonews FR - Restons informés

Victoire Ingabire: 4 ans de captivité au Rwanda, le RIFDP continue sa mobilisation

Victoire Ingabire: 4 ans de captivité au Rwanda, le RIFDP continue sa mobilisation

Le 16 janvier 2010, Victoire Ingabire Umuhoza, laissait derrière elle tout ce qui lui est le plus cher au monde, son mari, ses enfants, son travail, pour s’engager dans la lutte contre l’oppression, la division et la pensée unique au Rwanda. Quatre ans après le début de sa détention, le Réseau international des femmes pour la Démocratie et la Paix (RifDP) en collaboration avec la Fondation Victoire pour la Paix (FVP) continuent à se mobiliser et organisent, ce samedi 11 octobre un walking diner pour soutenir son combat.
image1Dès son arrivée au Rwanda, elle prononça un discours pointu dans lequel elle rendit hommage aux victimes du génocide des Tutsi de 1994 tout en soulignant que tous ceux qui se sont rendus coupables de ce génocide devaient être arrêtés et traduits en justice.
Elle ajouta qu’il ne fallait pas perdre de vue les nombreuses victimes Hutu qui ont péries dans les crimes contre l’humanité qui ont été commis par le FPR avant et après sa prise du pouvoir. Elle enchérit en précisant que les responsables de ces crimes devaient, eux aussi, être poursuivis et répondre de leurs actes.
Tel est pour elle le gage du début d’une vraie réconciliation nationale au Rwanda. Un préalable,  pour un rétablissement d’un état de droit en vue d’une paix durable dans la sous-région.
Le discours de Victoire Ingabire Umuhoza ne plut pas aux tenants du pouvoir à Kigali et ses détracteurs vont s’atteler à fabriquer contre elle des accusations de tout genre ainsi que de faux témoins à charge taillés sur mesure afin de pouvoir l’incriminer. Ce qui devait arriver arriva. Elle fut arrêtée en avril 2010. Après un simulacre de procès, elle est condamnée injustement à 8 ans de prison en première instance en octobre de la même année.
En décembre 2013 en appel, sa peine fut alourdie et elle fut condamnée à 15 ans de prison.

Victoire Ingabire

Victoire Ingabire


Le 26 septembre dernier, son mari Lin Muyizere resté aux Pays-Bas dont il a acquis la nationalité, recevait  une lettre du Service néerlandais de l’immigration (IND) dans laquelle il a été accusé de génocide. Pour Jan Hofdijk, avocat de Lin Muyizere, le service néerlandais de l’immigration « croit aux mensonges du Rwanda » et à en croire une enquête menée par la journaliste  Anneke Verbraeken, la préparation des dossiers de l’IND est contestable et inquiétante.
Estimant que la conviction de Victoire Ingabire, sa détermination et son courage sans nul pareil ne doivent être brisés en plein vol, le Réseau international des femmes pour la Démocratie et la Paix (RifDP) se mobilise depuis plusieurs années et mène des actions pour soutenir Victoire Ingabire.
Ce samedi 11 octobre 2014 à Bruxelles, en collaboration avec la Fondation Victoire pour la Paix (FVP), le RifDP organise  un Walking diner pour  récolter des fonds destinés à soutenir le combat pacifique de Victoire Ingabire Umuhoza. Ces associations invitent « tous ceux qui soutiennent le combat de cette icône de la lutte non violente, ceux qui ont soif du droit à la mémoire de toutes les victimes du génocide et des crimes contre l’humanité commis au Rwanda, ceux qui ont soif d’une ouverture démocratique ainsi qu’une justice équitable du Rwanda à soutenir cet élan de solidarité ».
 
Emmanuel Hakuzwimana
Jambonews.net
 

Commentaires

commentaires


© 2019 Jambonews