Jambonews FR - Restons informés

Belgique : le parti FDU-Inkingi a tenu un meeting à Bruxelles

Belgique : le parti FDU-Inkingi a tenu un meeting à Bruxelles

Les Forces Démocratiques Unifiées (FDU), le principal parti politique d’opposition rwandaise a tenu un meeting à Bruxelles samedi 25 octobre. Devant plusieurs centaines de ses partisans, et représentants des autres partis d’opposition qui s’étaient déplacés, les responsables du parti à l’extérieur ont détaillé leurs actions dans les jours à venir, notamment en ce qui concerne l’élection présidentielle de 2017, la protection des réfugiés, et surtout ils ont tenu à clarifier la situation du parti quant aux prétendues divisions dans leurs rangs.

Joseph Bukeye, le nouvel homme fort des FDU à l'étranger

Joseph Bukeye, le nouvel homme fort des FDU à l’étranger


Le meeting des FDU à Bruxelles a été l’occasion de présenter une partie de la nouvelle équipe dirigeante du parti, élu au cours du congrès tenu à Alost (Belgique) le 13 septembre dernier. Cette nouvelle équipe s’est engagée à soutenir la présidente du parti, madame Victoire Ingabire, sans équivoque et notamment pour sa récente requête à la Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples, que l’opposante rwandaise condamnée à 15 ans de prison dans son pays vient de saisir pour demander une révision de son procès.
Concernant les élections présidentielles de 2017, Joseph Bukeye, 2ème vice-président, la plus haute fonction pour un membre du parti vivant à l’extérieur du pays, a souligné que son parti n’en prendra pas part, car tout montre que ces élections ne seront pas libres et transparentes. « Nous ne voulons pas aller être le faire-valoir de ce régime », a déclaré monsieur Bukeye, qui a réaffirmé qu’il est impensable de participer à une élection tant que les membres de son parti resteront en prison pour leurs idées.
Au cours du meeting de Bruxelles, les FDU ont rappelé avoir reconnu le génocide rwandais de 1994, et se battent pour que cette reconnaissance du génocide contre les Tutsis n’empêche pas qu’un autre génocide qui a été démontré notamment dans le Mapping Report de l’ONU soit reconnu.
Le parti de Victoire Ingabire a déclaré prendre au sérieux le problème des réfugiés rwandais, surtout ceux qui sont encore dans les forêts en République Démocratique du Congo, d’ailleurs le parti a annoncé avoir créé une commission chargée de ce problème. Pour les FDU il est inadmissible d’assimiler tous les réfugiés aux FDRL, afin de légitimer une action militaire contre eux, les responsables du parti ont affirmé batailler pour faire comprendre le problème des réfugiés.
PhotoFDUMeetingEn ce qui concerne les dissidences au sein du parti qui ont fait la une des médias ces derniers temps, les responsables des FDU ont souligné le fait qu’il n’existe ni factions ni branches au sein de celui-ci en insistant bien sur le fait que des divergences entre certains de ses membres à l’extérieur du pays, ne signifient pas que le parti est divisé. Ils ont réaffirmé que leur parti reste un, et que celui-ci se trouve au Rwanda. « Les dirigeants ne sont pas le parti, le parti reste unique est au Rwanda sous la direction incontestée et incontestable de madame Victoire Ingabire. Le FDU est une personne morale, il faut la distinguer d’une personne physique» a précisé Juste Bahunga porte-parole du parti.
Le meeting des FDU était également suivi par les partisans du parti au Rwanda à travers l’outil de communication par internet Skype, certains même ont pris la parole pour décrire l’action du parti au pays, et d’autres en ont profité pour exposer l’ampleur des injustices que subit chaque jour la population au Rwanda.
 
Jean Mitari
jambonews.net
 

Commentaires

commentaires


© 2019 Jambonews