Jambonews FR - Restons informés

Rwanda, ces héros qui nous inspirent

Rwanda, ces héros qui nous inspirent

Beaucoup a été dit sur la marée de sang versé lors de l’horrible printemps rwandais de 1994. Peu a été dit sur les petits-grands véritables héros de ce drame fratricide. Le temps est venu de raconter des récits valeureux des citoyens lambda qui malgré leur manque d’influence ont réussi à sauver des vies, souvent à leurs propres risques et périls.

heros

Bizimana Sylivestre, Mukambaraga Beatrice, Ndemeye Valens, Benimana Herene, Mukarutwaza Seraphine, Uwitwa Ferdinand et Mujawamahoro Marie Chantal, des petits-grands héros du drame rwandais.


Uwamahoro Grâce née à Gisozi, Kigali. Pendant sa fuite vers le Congo, elle sauva un nourrisson dont la mère agonisait. Elle prit l’enfant dans le pagne ensanglanté de sa maman. Elle devint pour toujours à la fois sa maman et sa grande sœur. Son courage se dressa envers et contre tout et notamment contre sa propre famille, en fuite également, qui la suppliait d’abandonner l’enfant tutsi de peur qu’elle ne soit la cible des assassins.
Niyitegeka Félicitée qui cacha des jeunes filles Tutsi et organisa leur fuite à la tombée de la nuit. Elle finit par être attrapée avec ses protégées. Conduites au cimetière le 21 avril 94, elle fut fusillée ensemble avec celles qu’elle avait cachées et dont elle s’apprêtait à organiser le départ le soir même ; au nom de la fraternité œcuménique. Avant son assassinat ses bourreaux lui demandèrent de rentrer, mais elle refusa et demanda à être tuée comme les autres qui venaient de l’être. Son vœu fut accompli.
Le 19 mars 1997, toujours contre la haine ethnocentriste, les élèves hutus de Nyange ont refusé de se séparer de leurs collègues tutsis comme le leur demandaient les hommes armés qui voulaient éliminer des tutsis. Devant ce courage, lequel fut probablement renforcé par la crainte de représailles des soldats du FPR, les rebelles décidèrent d’éliminer tout le groupe mais ils réussirent à en tuer 7, et 40 autres s’échappèrent.
Les cas sont nombreux où de simples citoyens ont pris leur courage à deux mains pour sauver des vies. Certains sont morts avec ceux qu’ils voulaient sauver, d’autres ont fui avec les enfants de leurs amis ou voisins tutsis vers les pays limitrophes. Tous ceux-là ont donné une bonne leçon d’humanité. Leur message sera-t-il compris ?
 
Pacifique Habimana
www.jambonews.net
 
 
 
 
 

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews