FR | EN

Massacres de Gakurazo au Rwanda: la diaspora Rwandaise se souvient

Publié : le 5 juin 2018 à 12:27 | Par | Catégorie: A la une, Actualité

Ce 5 juin 2018 marque le 24ème anniversaire des massacres de Gakurazo au centre du Rwanda, massacres ayant couté la vie à plusieurs dizaines de personnes dont trois évêques catholiques. La diaspora rwandaise organise une messe en mémoire de ces victimes ce samedi 09 juin à Verzy, dans l’arrondissement de Reims,  afin de rendre hommage aux victimes de cette barbarie dont les auteurs pourtant connus, ne sont pas inquiétés mais occupent au contraire des postes à responsabilité au sein du régime actuel de Kigali.

Mgr Thaddée Nsengiyumva (4), Mgr Joseph Ruzindana, (6), Mgr Vincent Nsengiyumva (7)

Mgr Thaddée Nsengiyumva (4), Mgr Joseph Ruzindana, (6), Mgr Vincent Nsengiyumva (7)

Pour la sixième fois, la diaspora rwandaise vivant en Europe va se réunir ce samedi, au cours d’une messe en mémoire des victimes de Gakurazo, tombées il y a 24 ans, sous les balles du bataillon 157 de l’APR (Armée Patriotique Rwandaise), dirigé à cette époque par le Général Fred Ibingira agissant sous les ordres directs de  l’actuel l’homme fort du Rwanda Paul Kagame.

C’est au soir du  05 juin 1994, que les victimes de cette tuerie, dont plusieurs d’entres elles étaient des ecclésiastiques catholiques furent rassemblés dans le réfectoire exigu du Noviciat des Frères Joséphites dans la paroisse de Gakurazo, et exécutés sommairement. Bilan : 14 morts, dont trois évêques, 9 prêtres, un religieux et un enfant de 8 ans.

Des combattants de l’APR tenaient ce secteur depuis peu de temps, selon des témoins sur place notamment Madame Espérance Mukashema, dont Sheja, le fils ainé de 8 ans, qui se trouvait à ce moment sur les genoux de Monseigneur Gasabwoya fut également tué au cours de cette purge.  Les bourreaux agissaient sous les ordres du Colonel Fred Ibingira (Général aujourd’hui), qui recevaient à son tour les instructions directement de Paul Kagame.

La diaspora rwandaise en Europe à travers les associations de la société civile comme le Centre de Lutte contre l’Impunité et l’Injustice au Rwanda (CLIIR), co-organisateur de cette messe de mémoire réclame depuis plusieurs années que justice soit rendue aux victimes de Gakurazo, tout comme les victimes des autres vagues de violences perpétrées par l’APR durant cette période.

Les 13 ecclésiastiques assassinés ont été enterrés (par leurs bourreaux) dans une fosse commune loin de leurs diocèses après leur mort, sans même un office religieux. L’église catholique rwandaise a entamé les procédures en 1995 pour les enterrer dignement, mais les nouveaux locataires de Kigali auteurs du crime, s’y sont jusqu’à présent opposés.

La tuerie de Gakurazo fait partie d’une série de massacres, crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide commis par les combattants du FPR au cours de leur conquête du pouvoir entre 1990 et 1994 et qui se sont poursuivis après la prise de ce dernier notamment en RDC.

Espérance Mukashema, rescapée du génocide qui était présente sur place au moment des faits, a expliqué à Jambonews la raison pour laquelle une telle messe était organisée chaque année « il est important que ces Evêques ne tombent jamais dans l’oubli car ils ont fait des actions remarquables pour le Rwanda. En 1994, lorsque nous nous sommes réfugiés chez eux à Kabgayi, ils avaient les moyens de fuir mais ont refusé de laisser les réfugiés et ont choisi de rester à leurs côtés au péril de leurs vies »

A côté des évêques,  Espérance Mukashema dont la famille co-organise l’événement se souvient de son fils en mémoire duquel elle a écrit le livre « They killed an Angel, my first Born son, Richard Sheja »  « Mon fils était un ange, qui aurait du être utile à son pays, quand je pense à ce qui est arrivé, ce à quoi j’ai assisté, je souhaite dire à tous les rwandais qui disent que Paul Kagame est un sauveur que ce n’est pas le cas : il est arrivé en détruisant le pays. »

Elle appelle les rwandais à se joindre nombreux à cette célébration que sa famille co-organise chaque année avec le CLIIR et l’association Ibuka Bose et qui sera suivie d’un moment de partage.

La célébration aura lieu ce samedi 9 juin à 11h à l’Eglise de Verzy, 11 rue Gambetta, 51380 Verzy.

Jean Mitari

Jambonews.net

Envie de proposer un article pour publication sur jambonews.net? Plus d’infos ici

 

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn
Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire