Jambonews FR - Restons informés

Rwanda: avouer ou mourir, le dilemme qui a emporté Boniface Twagirimana?

Rwanda: avouer ou mourir, le dilemme qui a emporté Boniface Twagirimana?

Ce jeudi 18 juillet 2019, les membres des FDU Inkingi arrêtés au début du mois de septembre 2017 ont à nouveau comparu devant la justice toujours en l’absence de Boniface Twagirimana, vice-président du parti qui a disparu depuis le 8 octobre 2018, alors qu’il venait d’être transféré dans la prison haute sécurité de Mpanga. 

Devant le tribunal de Nyanza, dans une salle d’audience sous haute surveillance, les avocats des opposants poursuivis ont à nouveau réclamé la libération provisoire de leurs clients qui sont en détention provisoire depuis près de deux ans. 

Après qu’un des juges ait fait remarquer que certains accusés avaient avoué les crimes qui leur sont reprochés, Maître Gatera Gashabana a déclaré que ces aveux devaient être écartés au motif qu’ils ont été obtenus sous contrainte. 

Selon leur avocat, cité par la BBC, ainsi qu’un partisan des FDU ayant assisté au procès, les membres des FDU ont été torturés, certains présentant des marques de tortures sur leurs corps. 

Emission de la Radio Inkingi sur le déroulement du procès des membres du FDU-Inkingi

Durant leurs interrogatoires, les partisans des FDU se sont alors vus offrir deux choix par leurs tortionnaires : « avouer les crimes qui leur sont reprochés, ou mourir ». La plupart ont opté pour la première option afin de sauver leurs vies. 

288 jours après la disparition de Boniface Twagirimana, le sort du leader de l’opposition reste un mystère. Le vice président des FDU Inkingi aurait-il refusé d’avouer?  

Jambonews.net

Envie de proposer un article pour publication sur jambonews.net?Plus d’infos ici

Commentaires

commentaires


© 2019 Jambonews