Jambonews FR - Restons informés

Invitation du Rwanda au G7 : Emmanuel Macron interpellé

Invitation du Rwanda au G7 : Emmanuel Macron interpellé

Le 08 aout 2019, la Campagne RwandanLivesMatter, par le biais de Constance Mutimukeye,  sa porte-parole en France, a écrit une lettre ouverte au président français Emmanuel Macron pour l’interpeler sur l’invitation de son homologue rwandais Paul Kagame au sommet du G7 qui se tiendra du 24 au 26 août à Biarritz dans le sud de la France.

Ce sommet a pour objectif la lutte contre les inégalités et c’est à ce titre que les participants à la campagne ont interpellé le président français afin de le solliciter à soutenir également des initiatives africaines comme RwandanLivesMatter dont l’objectif est de redonner valeur à la vie africaine que tant de dictatures ont réduite à néant.

Dans la lettre, le président français Emmanuel Macron est interrogé sur le paradoxe consistant à inviter le président Paul Kagame à participer ou aider les autres nations à lutter contre les inégalités lorsqu’il échoue depuis de nombreuses années à les réduire dans son propre pays. 

Selon les participants à la campagne en effet, la première des inégalités est celle d’être privée des libertés fondamentales et le régime dirigé d’une main de fer par Paul Kagame a un bilan particulièrement alarmant sur le sujet. 

Rien que durant le mois de juillet 2019 écrivent les participants, un opposant, Eugène Ndereyimana est porté disparu, un journaliste, Constantin Tuyishimire a subi le même sort alors que plusieurs détenus dont Sadiki Habimana ont perdu la vie à la prison de Mageregare suite à la répression exercée par les forces de l’ordre. Par ailleurs, comme c’est désormais de coutume au Rwanda sous l’impulsion du président de la république, au moins deux hommes, parmi lesquels Eric Bucyabwitwejo, 20 ans et accusé de viols multiples ont été abattus par la police alors que menottés, ils auraient tenté de s’échapper. 

Si le Rwanda a fait des progrès sur le développement écologique ou de la transformation numérique, pour la grande majorité des Rwandais ces bénéfices passent malheureusement au second plan étant donné qu’elle vit dans un climat de peur permanent. Une peur d’être tué, enlevé, de ne pas revoir un proche parti faire une course, ou encore d’être arrêté, torturé ou tout simplement terrorisé pour avoir osé critiquer les actions du gouvernement rwandais. 

Pour en savoir plus sur l’initiative RwandanLivesMatter, vous pouvez consulter le site de la campagne : https://www.rwandanlivesmatter.site/

Cliquez ici pour lire l’intégralité de la lettre

Commentaires

commentaires


© 2019 Jambonews