Jambonews FR - Restons informés

Rwanda: limogeage d’Olivier Nduhungirehe, le tweet de trop?

Rwanda: limogeage d’Olivier Nduhungirehe, le tweet de trop?

En près de 10 ans de présence sur Twitter et avec près de 51 000 tweets, il s’était fait une réputation au point d’être régulièrement surnommé « l’ambassadeur du Rwanda auprès de Twitter ».

Il était sur tous les fronts et gare à quiconque osait le contredire. Que ce soient les fans de Rayon sport, Human Rights Watch, Donald Trump, les diplomaties belges, sud-africaines ou ougandaises, jamais il ne rechignait à décocher un crochet virtuel à quiconque dont l’opinion le contrariait et aucune cible ne semblait hors d’atteinte.

Il n’avait aucune limite, pas même celles de la décence, comme lorsqu’il qualifiait la population congolaise de « peuple candide vivant toujours à l’ère primitive » ou lorsqu’il dansait sur les tombes de critiques de Kigali comme celles de Pierre Péan ou Camir Nkurunziza.             

Malgré sa fonction de numéro deux de la diplomatie rwandaise, jamais il ne se souciait des conséquences diplomatiques que pouvaient avoir ses tweets, comme lorsqu’il qualifiait la France de pays où la « chienlit » est érigée en mode d’expression politique, Donald Trump « d’idiot » à la veille de son élection, ou encore les Belges de « descendants de Leopold II et des assassins de Patrice Lumumba » après qu’un ministre belge de la Coopération se soit hasardé à appeler Kigali à une attitude constructive dans la Région des Grands Lacs.

Malgré qu’en 10 ans il avait blessé et offensé d’innombrables personnes et personnalités de haut rang, au point d’être à deux doigts de provoquer une crise diplomatique entre le Rwanda et l’Afrique du Sud, suite à un tweet jugé offensant sur la ministre sud-africaine en charge des relations internationales, il avait toujours bénéficié d’un soutien indéfectible du régime. Louise Mushikiwabo, sa supérieure hiérarchique à l’époque, étant allée jusqu’à le qualifier de « fine diplo » après qu’un média belge se soit surpris de la nomination d’une personnalité aussi controversée que lui au poste d’ambassadeur du Rwanda en Belgique. 

Paradoxalement, alors qu’il a régulièrement dépassé les limites de la décence dans ses écrits, c’est son tweet le plus digne qui lui aurait valu son limogeage. « Chaque rwandais commémore ses êtres chers. C’est l’objectif de Kwibuka. Personne n’a le droit de dicter à d’autres quand et comment commémorer »,  avait-il ainsi tweeté le 7 avril 2020, provoquant l’ire de certains Rwandais qui ont comparé son propos à celui de Victoire Ingabire à son retour au Rwanda et pour lequel l’opposante avait été injustement emprisonnée pendant 8 ans.

Dans un pays souvent dénoncé pour sa pratique d’un apartheid mémoriel et dans lequel encore hier une dame de 80 ans a été emprisonnée pour idéologie génocidaire pour avoir rappelé à sa voisine, qu’elle aussi avait perdu les siens en 1994, ces propos ne pouvaient être tolérés.

Malgré qu’il avait aussitôt fait amende honorable en supprimant son tweet, la sanction était lourde et immédiate. « Aujourd’hui, 9 avril 2020, le Président de la République a renvoyé l’ambassadeur Olivier Nduhungirehe pour avoir de manière consistante fondé son action sur ses opinions personnelles plutôt que sur les politiques du gouvernement.»

Loin du ton arrogant sur lequel il a forgé sa réputation, c’est en toute humilité qu’il accueilli son limogeage « je suis reconnaissant envers son excellence Paul kagame pour la confiance qu’il a placé en moi au cours des deux dernières années et demi, lorsque j’ai ai eu le privilège de servir comme Ministre d’Etat au sein du Ministère des affaires étrangères du Rwanda en charge de la communauté est-africaine. Je suis déterminé à continuer à servir mon pays et le gouvernement rwandais à d’autres titres. »

Lui qui aura tant réussi à faire parler de lui au cours des dernières années, parvient une énième fois à cristalliser les discussions sur les réseaux sociaux autour de son nom, cette fois-ci à son détriment, la plupart se réjouissant de son limogeage, d’autres lui témoignant leur sympathie; un baroud d’honneur avant de définitivement lever le rideau?

Ruhumuza Mbonyumutwa

Jambonews.net

A lire également sur le même sujet:

Rwanda – Belgique: Un « Ambassadeur de choc » accrédité  à Bruxelles

https://www.jambonews.net/actualites/20160302-rwanda-belgique-un-ambassadeur-de-choc-accredite-a-bruxelles/

Olivier Nduhungirehe : l’homme à tout dire de Kigali

https://www.jambonews.net/actualites/20190807-olivier-nduhungirehe-lhomme-a-tout-dire-de-kigali/

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews